Conseils > L'équilibre alimentaire > La Glutamine, l’acide aminé incontournable du sportif !  




 - Vidal Diet Nutrition

La Glutamine, l’acide aminé incontournable du sportif !

La glutamine, acide aminé non essentiel peut manquer dans les situations qui exigent une rapide multiplication des cellules. Brûlure, blessure, pratique sportive, traumatisme, cicatrisation ou inflammation sont susceptibles d’entraîner des carences.


La glutamine est un acide aminé semi-essentiel pour le fonctionnement des muscles et sa moindre disponibilité expose le sujet à diverses perturbations : faiblesse immunitaire, vulnérabilité intestinale, baisse des capacités de resynthèses tissulaires et de détoxication, altération du pouvoir tampon qui régule l’acidité des tissus.
La viande, le poisson, les produits laitiers, les céréales, comme le blé ou l’avoine, et les légumes secs constituent de bonnes sources de glutamine. Dans le corps, sa synthèse est essentiellement musculaire et s’effectue à partir d’acides aminés ramifiés, comme la valine, la leucine et l’isoleucine, et de dérivés du métabolisme glucidique, comme la pyruvate et l’alpha-cétoglutarate. Elle est ensuite distribuée aux tissus utilisateurs.


À quoi sert la glutamine ?

La glutamine participe avec les autres acides aminés à la fabrication de nos protéines tissulaires donc à la synthèse tissulaire.
Cet acide aminé participe à la synthèse et la prolifération cellulaires induites par la réponse immunitaire à une infection ou à une lésion tissulaire. En outre, il constitue un carburant privilégié des globules blancs. Or, les entraînements intensifs et les compétitions de longue durée ou de forte intensité provoquent une chute du taux plasmatique de cet acide aminé qui peut se prolonger plusieurs jours après l’arrêt de l’effort.
La glutamine représente une source énergétique pour les cellules intestinales, mais l’organisme en synthétise de plus petites quantités au cours de l’effort. Plus de besoins et moins de ressources créent un stress énergétique qui majore les risques de perméabilité intestinale.
Les efforts intenses, coûteux en énergie, génèrent une production subséquente d’ammoniac. Ce déchet neurotoxique est fixé par l’acide glutamique, ce qui conduit à la synthèse de glutamine.
L’élimination des acides met en jeu un ensemble de systèmes tampons capables de protéger nos tissus d’une acidose métabolique. Or, les régimes pauvres en glucides et hyperprotéinés suivis notamment par de nombreux sportifs, à catégories de poids entre-autres, génèrent une plus forte production d’ammoniac et une surconsommation de glutamine dans le rein destinée à compenser l’acidose d’une telle alimentation.


Comment augmenter ses apports en glutamine ?

Afin d’augmenter vos apports en glutamine veillez à consommer régulièrement des aliments sources de glutamine comme des viandes, des poissons, des produits céréaliers ou des légumes secs.
Il est aussi possible de se supplémenter avec de la glutamine en poudre à boire durant l'effort ou en cure de cachets afin de combler les carences et de prévenir les blessures de fatigue, comme les tendinites par exemple.
Il vous faudra aussi limiter les régimes hyperprotéinés et trop pauvres en glucides qui peuvent induire une surconsommation de glutamine dans le rein nécessaire à la neutralisation des déchets azotés issus de l’oxydation des acides aminés.
 

Cliquer pour agrandir
La Glutamine, l’acide aminé incontournable du sportif !

Accueil | Plan du site | Flux RSS | Catalogue PDF | Newsletter
Mentions légales | Confidentialité & Sécurité | CGV | Expédition & retours | Contactez-nous 

© Vidal Diet Nutrition